AccueilPortailCalendrierRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Musique : Un Beatles chez Starbucks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
itmisi
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 3451
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Musique : Un Beatles chez Starbucks   Dim 15 Avr - 16:18

Paul McCartney a-t-il ouvert une brèche dans le monde fermé du disque  ? Le 22 mars, l’artiste mythique issu des Beatles quittait sa maison de disques de toujours, EMI Music, pour rejoindre le label Hear Music, fondé par... la chaîne de café Starbucks  ! Un transfert qui a donné du grain à moudre aux analystes...

Bien que sa vie soit terriblement compliquée par un divorce plein de fureur avec Heather Mills, sir Paul, 64 ans, n’a rien perdu de sa capacité d’analyse. Contrairement aux majors, le légendaire alter ego de Lennon n’envisage pas de fonder tout son avenir sur l’essor de la musique en ligne. Lui qui détient déjà, avec les Beatles, le record du microsillon entend bien continuer à vendre des paquets de disques, de ces bons vieux CD en polycarbonate inventés en 1979.

En plus des disquaires traditionnels, le pape de la pop compte désormais sur l’«  achat d’impulsion  », celui que la ménagère s’autorise lorsqu’elle achève ses courses près des caisses enregistreuses. C’est tout le sens de son accord avec Hear Music. Les cafés Starbucks et leurs franchisés offrent 13 150 caisses enregistreuses dans le monde, dont 9 300 aux Etats-Unis, le plus vaste marché de la musique. McCartney obtient ainsi pour son prochain album (sortie au début de l’été) un comptoir de distribution qui sentira bon le café chaud avec l’espoir de vendre son disque comme des petits pains.

Paul McCartney s’inspire d’un précédent. Avant lui, James Taylor, 59 ans, un chanteur américain de folk-rock, célèbre dans les années 70, avait démontré l’efficacité du système dit de l’« achat d’impulsion  ». Taylor n’avait plus les faveurs des charts depuis quelques années, quand, en 2004, il quitte sa maison de disques et signe avec la chaîne de magasins Hallmark (qui vend des cartes postales). Bien exposé, son album de Noël déclenche plus de 1 million de ventes...

D’autres artistes devraient emboîter le pas du chanteur des Beatles. On a parlé de Radiohead, mais le groupe a démenti tout accord avec Starbucks. Si le modèle fonctionne pour Paul Mc¬Cartney, il ne faudra pas s’étonner de voir fleurir en France de nouveaux labels adossés à Carrefour, Auchan, Intermarché, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beatles.forumactif.com
 
Musique : Un Beatles chez Starbucks
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bec Bunsen
» Construire un home studio chez soi
» Qui, selon vous, a révolutionné la musique du XX siècle?
» Le romantisme chez Schubert
» Please Please Me (1963)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Beatles :: Les Beatles :: News-
Sauter vers: