AccueilPortailCalendrierRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Paul McCartney enflamme l’Olympia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
itmisi
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 3451
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Paul McCartney enflamme l’Olympia   Sam 27 Oct - 12:53

Dans la foulée de son dernier album, Memory almost full, l’ex-Beatle sir Paul Mc Cartney était lundi soir à l’Olympia pour un concert unique en forme de best-of. "Macca" a alterné balades émouvantes et séquences moins réussies devant un parterre de VIP avant sa tournée mondiale prévue pour l’année prochaine. Rencontre et ambiance des grands soirs dans la salle mythique.

Paul McCartney a répondu à la presse, avant de donner un concert inégal mais sincère. (Reuters)Paul McCartney a répondu à la presse, avant de donner un concert inégal mais sincère. (Reuters) Lors de sa dernière venue, en 2004, il s’était produit au Stade de France. Pour ses retrouvailles avec Paris, Paul Mc Cartney avait opté, lundi soir, pour le charme et la chaleur d’une salle nettement plus intimiste et chargée d’histoire, l’Olympia. Une salle où le gamin de Liverpool avait assuré, à 22 ans, la première partie de Sylvie Vartan, en 1964, avec trois garçons dans le vent appelés à révolutionner la musique pop. L’ex-chanteuse yéyé était d’ailleurs présente dans les balcons, parmi un parterre de VIP hétéroclite - de Raphaël à Henri Salvador, en passant par Philippe Douste-Blazy, Marianne Faithfull, Laurent Voulzy et la ministre de la Culture Christine Albanel. Dans la salle, le public entonne déjà l’hymne Hey Jude, jusqu’à l’entrée de l’artiste saluée par une standing ovation des grands soirs.

Le concert débute en beauté. Seul devant le rideau de velours rouge, guitare sèche en bandoulière, élégamment vêtu d’un costume et d’une cravate noirs sur une chemise blanche, Paul McCartney égrène les premières notes de l’aérien Black Bird. Une entrée modeste, comme un jeune chanteur en première partie avant le passage de la vedette. De loin, il en a la dégaine, adolescente et juvénile. En fin d’après-midi, lors de la conférence de presse, il avait déclaré : "Il y a quarante ans pour nous c’était nouveau et très excitant. Aujourd’hui, ce n’est plus nouveau, mais c’est toujours excitant." Pas encore bon pour la retraite, le vétéran n’est toujours pas allé visiter le musée des Beatles à Liverpool : "Je trouve ça déprimant, ma vieille maison ressemble déjà à un musée, ça me suffit." Pas de révélations fracassantes durant cette conférence de presse orchestrée avec soin, en fin d’après midi, dans la salle de l’Olympia. Après une heure et demie d’attente, les journalistes étaient finalement conviés pour retrouver l’artiste en pleine répétition - assis sur son piano, il chantait Let it be et Lady Madonna. Pour lui poser des questions "strictement artistiques".

Radiohead ? "Une démarche intéressante"

Les interrogations sur son divorce ultra-médiatisé avec l’ex-modèle Heather Mills ? Hors sujet. En revanche, il dément avoir accepté de composer la BO de Shrek 4, tout en affirmant adorer, à grands renforts de grimaces, le géant vert. L’initiative de Radiohead, qui a laissé les internautes fixer librement le prix de leur dernier album ? "Une démarche intéressante." Son départ de la maison de disques EMI pour celle (Hear Music) crée par la chaîne de restauration Starbucks ? "Les majors sont ennuyeuses et elles ne savent comment faire face aux bouleversements provoqués par l’Internet." Des bouleversements jugés positifs par "Macca". "Aujourd’hui, les jeunes peuvent écouter une quantité incroyable de musiques, même si la gratuité menace les artistes en développement. Mais qu’y puis-je ?" Rien, sinon jouer de la musique...

Un répertoire parfois peu adapté au lieu

Durant l’heure et demie du concert (filmé par Canal+), Macca va livrer un tour de chant aux allures de best-of. Pas de prises de risques inutiles, mais le condensé d’une carrière exceptionnelle avec la part belle aux années Beatles. Sur les 24 chansons interprétées ce soir, 13 sont tirées du répertoire des Fab Four : Got to get into my life, Eleanor Rigby, Back In the USSR, I’ve Got a feeling, I saw her standing there... Sans oublier Michelle, habillée d’un accordéon musette et Get Back en ultime rappel. Les titres s’enchaînent devant une audience déchaînée et trans-générationnelle, du baby rocker au quinqua ayant appris "l’anglais avec les disques des Beatles", dixit McCartney. La période Wings, son deuxième groupe (avec lequel il s’était déjà produit à l’Olympia en 1972) est également célébrée (Band on the Run) tout comme les titres de son dernier album, Memory Almost Full.

Passant allègrement du piano à queue à sa guitare et sa fameuse basse Höfner en forme de violon, Paul Mc Cartney, habitué aux concerts dans les stades, semble parfois oublier d’adapter son répertoire au lieu. Ses quatre musiciens de scène jouent avec ferveur, mais le son déployé sur scène - électricité abrasive, cuivres et cordes kitsch sur synthés - ne sied pas toujours à l’intimité de la salle. Les explosions pyrotechniques un peu cheap sur le titre Live and let die des Wings (un thème de James Bond repris comme générique de l’émission politique l’Heure de vérité) en sont une illustration presque caricaturale. En revanche, Mc Cartney se fait plus touchant sur les ballades épurées, notamment sur le splendide Here Today, écrite pour John Lennon après son assassinat. Autre moment de grâce, cette chanson "très courte" composée par Macca dans la grisaille de Liverpool quand il était un gamin : I’ll follow the sun. Comprendre "je suivrais le soleil". Sans doute la phrase idéale pour résumer la philosophie de sir Paul Mc Cartney.

Parmi les spectateurs venus applaudir l’ex-Beatles, plusieurs personnalités avaient fait le déplacement comme Marianne Faithfull, M, Raphaël ou Calogero. Pour ceux qui n’avaient pas pu avoir de place, le concert sera diffusé le 16 novembre prochain à 22h30 sur Canal +. Wink A voir donc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beatles.forumactif.com
Vaevictis
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 142
Age : 26
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: Paul McCartney enflamme l’Olympia   Sam 27 Oct - 15:20

Sans oublier Laurent Voulzy et Henri Salvador !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
itmisi
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 3451
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Paul McCartney enflamme l’Olympia   Sam 27 Oct - 20:55

euh.. On a parlé de personnalités.. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beatles.forumactif.com
Vaevictis
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 142
Age : 26
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: Paul McCartney enflamme l’Olympia   Dim 28 Oct - 20:37

itmisi a écrit:
euh.. On a parlé de personnalités.. Very Happy
Ah bon ? J'crois pas, non... on a parlé de Marianne Faithful, Raphaël et Calogero !
Des célébrités, oui... c'est cela... tout comme moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Rigby
Amateur potentiel des Beatles
Amateur potentiel des Beatles


Féminin Nombre de messages : 2
Age : 45
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Paul McCartney enflamme l’Olympia   Dim 28 Oct - 20:51

Certaines personnalités sont de vrais fans des Beatles et/ou de Sir Paul (notamment M et Lolo Voulzy, ou encore Sylvie Vartan et Guillame Durand). Pour les autres, je pense qu'ils étaient juste là pour être vus . ..

Pour en revenir à Paul, quel concert! étant juste en face de lui, je vais essayer vous présenter mes impressions. Je sais que ça va faire doublon avec d'autres, mais bon, pardonnez-moi...

27 heures d'attente, saluant chaque lettre de Paul McCartney, s'installant sur le fronton de l'Olympia par cris et sifflets bounce . Puis joie suprême et largement saluée par des cris, des applaudissements nourris et pleins de crépitements d'appareils photos lorsque s'est illuminé le nom de Sir Paul cheers cheers en faisant ainsi le roi de Paris pendant 24 heures et plaisir immense (tel un cadeau et récompense méritée pour les personnes ayant attendu depuis la veille dans le froid, de voir arriver et d'être salué par Sir Paul lui-même lors de son arrivée à l'Olympia le lundi 22 octobre 2007.

Un Paul en super forme pêche d'enfer même, plutôt élégant (tiens ça me fait penser à une période Beatles au Cavern avant Hambourg il me semble), sauf que c'est pour la promo de Dance Tonight, mais ça lui va très bien je trouve mis à part ses Converse Laughing ), heureux comme le Roi qu'il était et ému d'être sur cette scène mythique (des tonnes de souvenirs ont dû lui revenir en tête d'où la petite fausse note sur Blackbird, mais pas grave, l'émotioin était réelle, alors t pardonné mon Paulo). Pure émotion ensuite avec Here today, un Paul au bord des larmes (ça perlait au coin son oeil gauche), et moi étant déjà telle une Madeleine, heureusement, il était temps que la chanson arrive à son terme. Gros coup de coeur pour Band on the run (sans doute l'une de mes 5 chansons préférées de la période Wings), après avoir cotoyé de près Denny Laine cet été et avoir entendu sa version, j'étais curieuse d'entendre celle de Paul. Ben... Y en a pas... TANT MIEUX! Pur bonheur tout de même d'entendre Paul la chanter. J'ai rien contre Denny bien au contraire, mais Paul... C'est vraiment spécial. Et puis est venu l'inévitable Hey Jude (j'étais sérieusement proche de la saturation totale , mais là bon, avec Paul en face et au piano, je vais pas faire la tête quand même, c'est pas tous les jours que ça se produit... Et je me suis même surprise finalement à la chanter aussi... Ah magie du Live!!!!!!!!!!) Quelques autres bonheurs tels Dance tonight (mélodie entêtante mais que j'aime beaucoup), House of Wax et That was me, un brin nostalgique, et pleins d'images et de souvenirs de Liverpool, où je vais plusieurs fois par an, parce que j'aime cette ville, en plus du fait qu'elle soit la ville natale de 4 de mes 5 Amours. Un grand plaisir avec Lady Madonna. Un petit moment au coin du feu avec Calico Skies, chanson à mon avis pas assez chantée, mais du même calibre de Mull of Kintyre, ambiance "familiale" et amicale... Un tonitruant Live and Let Die avec petits effets pyrotechniques (sympa), une bonne session rock avec Only Mama knows (mon morceau préféré dans MAF), deux autres grands classiques, Back in USSR et I Saw Her Standing There, petit clin d'oeil à la France avec Michelle (j'adore l'entendre avec son accent chanter "sont des mots qui vont très bien ensemble), petit retour au piano avec The Long and Winding Road et Let It Be. Silly Love Songs (la 2nde chanson dont je me souviens, les 3 autres étant curieusement des 3 autres Beatles en solo) ni Nod Your Head, mais c'est pas grave.

Pour finir, un Paul presque débraillé et visiblement assez fatigué, mais revenant quand même avec plaisir pour un Get Back endiablé.

Un grand merci et bravo aussi à ses co musiciens.

Tout ça pour dire que j'ai passé une soirée de rêve, sachant ce que j'aurai été réellement malheureuse, sans exagérer, je me voyais pleurer de tristesse si je n'y étais pas allée. Et le reste de ma vie pour regretter de ne pas l'avoir vu à Paris. Un véritable cadeau de Noël avant l'heure pour ce qui me concerne. santa santa

Bref, je le referai encore et encore, pareil pour Ringo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
itmisi
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 3451
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Paul McCartney enflamme l’Olympia   Dim 28 Oct - 22:28

merci beaucoup pour ce récit... J'aurais tellement aimé y aller Sad Mais bon il repassera et je vais essayer de ne pas comme tu dis pleurer de tristesse. Et le reste de ma vie pour regretter de ne pas l'avoir vu à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beatles.forumactif.com
the fan of the beatles
FAN invétéré de la véritable beatlesmania!!!
FAN invétéré de la véritable beatlesmania!!!


Féminin Nombre de messages : 1968
Age : 23
Localisation : nord pas de calais (62)vive les ch'tit
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: Paul McCartney enflamme l’Olympia   Lun 29 Oct - 21:07

coucou!!!
malheureusement je n'est pas etais au concert non plus j'étais trop degouté ... peut etre pour une prochaine fois et franchement jvais regreter toute ma vie de ne pas l'avoir vu a l'olympia... tampis

bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaevictis
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 142
Age : 26
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: Paul McCartney enflamme l’Olympia   Lun 29 Oct - 21:43

Waow, quelle histoire, Eleanor Rigby! Very Happy

Eleanor Rigby a écrit:
après avoir cotoyé de près Denny Laine cet été et avoir entendu sa version
Comment ça cotoyé de près ? O_O
J'ai de quoi être jaloux ou c'est moi... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miktles
Admirateur timide des Beatles
Admirateur timide des Beatles


Masculin Nombre de messages : 141
Age : 27
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Paul McCartney enflamme l’Olympia   Lun 5 Nov - 21:27

c'est vrai qu'il yavait des personnalité, ya eu des reportages a la téloch, que j'ai loupé et regarder sur le net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaevictis
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 142
Age : 26
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: Paul McCartney enflamme l’Olympia   Lun 5 Nov - 21:42

Band on the run...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paul McCartney enflamme l’Olympia   Aujourd'hui à 22:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul McCartney enflamme l’Olympia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Say Say Say [Album Pipes Of Peace - Paul McCartney]
» Paul McCartney à Québec
» Paul McCartney : CHOBA B CCCP - The Russian Album (1988)
» Paul McCartney nouvelle tournée en Europe en décembre 2009
» Paul McCartney : Chaos And Creation In The Backyard (2005)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Beatles :: Les Beatles :: News-
Sauter vers: